ESIL Interest Group History of International Law

ESIL Interest Group History of International Law

donderdag 10 juni 2021

BOOK SYMPOSIUM: Ntina TZOUVALA, Capitalism as Civilisation (with Rohini SEN, Daniel R. QUIROGA-VILLAMARIN, Jullie WETTERSLEY, Kanad BAGCHI)

(image source: EUI)

Ntina Tzouvala's Capitalism as Civilisation (see earlier on this blog) is at the heart of an open access book symposium with the European Journal of Legal Studies, including a response by the author herself.

Kanad Bagchi, ‘Materialism, Culture and the Standard of Civilization’ (61-79) 

Julie Wetterslev, ‘The Standard of Civilisation in International Law’ (81-99) 

Daniel R. Quiroga-Villamarín, ‘Victorian Antics: The Persistence of the “Law as Craft” Mindset in the Critical Legal Imagination’ (101-116) 

Rohini Sen, ‘Reading and Readings of Capitalism as Civilisation‘ (117-136) 

Ntina Tzouvala, ‘Capitalism as Civilisation, or How to Respond to your Book Reviews when the Author is Dead’ (137-153) 

Read everything on the journal's website

woensdag 9 juni 2021

OPEN ACCESS: OUP History of International Law Collection

 

(image source: OUP)

Description:

Explore our collection of free content on the history and development of international law, sourced from across our academic books and online reference works. Covering classical antiquity to the twenty-first century, this selection covers both useful introductions and in-depth commentary on a variety of topics in the field. All articles and chapters featured are free to access until 31 July 2021.

 Read all here.

maandag 7 juni 2021

BOOK REVIEW: Wolfgang REINHARD (Freiburg im Breisgau) on Irene DINGEL et al. (eds.), Handbook of Peace in Early Modern Europe (Berlin: DeGruyter Oldenbourg, 2021) (Sehepunkte, MAY 2021)

 

(image source: Sehepunkte)

First paragraph:

Ein Werk wie dieses war längst überfällig. Zwar wurde der Friede schon immer gepriesen und hat im 20. Jahrhundert moralisch sogar die Oberhand gewonnen. Der Krieg wurde verboten. Es gibt heute keine Kriegsminister mehr, sondern nur noch Verteidigungsminister und auch so gut wie keine ordnungsgemäß mit Kriegserklärung begonnenen und mit Friedensschluss beendeten Kämpfe alten Stils. Die Wirklichkeit ist freilich nichtsdestoweniger kriegerischer denn je. Auch die Wissenschaft interessiert sich demgemäß lieber für Krieg als für Frieden. Faktisch gilt eben immer noch die Feststellung von Nietzsches Zarathustra "der gute Krieg ist es, der jede Sache heiligt" (97). Sogar die Menschenrechte müssen heute den Krieg "heiligen". Anthropologisch gesehen ist es ja viel einfacher, einen Konflikt auszulösen und durchzufechten als ihn beizulegen und zu beenden. Entsprechend schwer tut sich die Friedensforschung mit der Gewalt und entsprechend verdienstvoll ist der Versuch dieses Buches, hier mit historischer Friedensforschung massiv wissenschaftlich gegenzusteuern.

Read the full review here.

See earlier on this blog for the book

woensdag 2 juni 2021

WEBINAR: Grotian Theory Talks with Nehal BHUTA (Heidelberg: MPIL, 11 JUN 2021)

 

(image source: Twitter)

The MPIL in Heidelberg hosts the 'Grotian' Theory Talks. Prof. Nehal Bhuta (Edinburgh) is announced for the 11 June at 15:00 CET.

More information by clicking on the image.

dinsdag 1 juni 2021

ONLINE WORKSHOP: Luis de Molina et l'esclavage africain - regards croisés (Paris: Université Paris Nanterre, 4 JUN 2021)

 

(click on image to enlarge)

Luis de Molina (1535-1600) est l’un des plus célèbres jésuites espagnols du XVIe siècle, appartenant à la dite « École de Salamanque ». Alors qu’il est aujourd’hui connu des théologiens, surtout pour la question de l’exercice du libre arbitre en relation avec la prédétermination de la volonté divine, tout comme des économistes, pour sa théorie de la valeur subjective du prix, Luis de Molina reste encore largement méconnu chez les juristes.

 

 

Cette journée d’étude se concentrera sur le deuxième traité de son

De iustitia et iure, publié en 1593 et dans lequel Molina s’intéresse à la justice commutative des biens, c’est-à-dire à la légitimité du commerce, offrant par-là une analyse théologico-juridique détaillée des pratiques commerciales menées par les marchants portugais et espagnols dans la seconde moitié du XVIe siècle. L’une de ces pratiques était l’acquisition et la vente d’esclaves. Est-il juste, demande Molina, que les marchands portugais aillent en Afrique pour y acheter des esclaves et ensuite les revendre aux marchands espagnols ? Sur la base de quels titres et dans quelles conditions ces échanges peuvent-ils avoir lieu ?

 

 

Les longs développements élaborés par Luis de Molina pour répondre à ces questions auront une influence décisive ; les théologiens et juristes qui lui succéderont ne feront que reprendre et synthétiser ses réflexions, renforçant la légitimité de l’esclavage et les modalités dans lesquelles était réalisée la traite africaine.

 

Les participant.e.s à cette journée d’étude proviennent de champs disciplinaires variés, tels que le droit et l’histoire, mais aussi la philosophie politique et l’anthropologie. L’objectif est d’offrir un regard croisé, novateur et critique sur les réflexions de Luis de Molina en matière d’esclavage africain, afin de mieux comprendre leur contenu et leur portée.

 

 

Cette journée d’étude organisée par Anne-Charlotte Martineau est rendue possible par le soutien de la Mission de recherche Droit et Justice et du Centre de Théorie et d’Analyse du Droit (UMR7074).

 

Cette journée d’étude est ouverte à tous.tes. Pour toute demande d’inscription à la visioconférence, remplissez ce formulaire


Programme :

 


11h


Anne-Charlotte Martineau  : « Propos introductifs »


11h30-13h

 

Martti Koskenniemi : « Scholastic ius gentium: The Persistent Power of a Middle Concept »

 

Matthias Kaufmann : « Molina : l’esclavage entre la moralité, le droit et l’économie »

 

Jean-Louis Halpérin : « Droit, justice et équité dans l’approche de Molina sur l’esclavage »

 

14h00-15h30

 

Luisa Brunori : « Droit et économie dans l’œuvre de Luis de Molina »

 

Arnaud Paturet : « L’idée de dominium dans De iustitia et iure à la lumière des conceptions juridiques romaines antiques »

 

Danaë Simmermacher : « Slaves as Owners »

 

16h00-17h30

 

António de Almeida Mendes : « Le statut des esclaves africains et de leurs descendants en Europe du Sud passé au filtre de la traite transatlantique »

 

Carlos Zeron : « Inventer et inventorier la traite légitime »

 

José Luis Egío García : « Quelques éléments de continuité et de rupture avec la tradition salmantine et le derecho indiano »

 

17h30  Anne-Charlotte Martineau : « Conclusion »

 

Affiliations :

 

Anne-Charlotte Martineau est chargée de recherche au CNRS et rattachée au Centre de Théorie et d’Analyse du Droit de l’université de Nanterre.  Martti Koskennniemi est professeur émérite de droit international à l’université de

Helsinki. Matthias Kaufmann est professeur émérite d’éthique à l’université de Halle-Wittenberg. Jean-Louis Halpérin

est professeur d’histoire du droit à l’École normale supérieure de Paris. Luisa Brunori est chargée de recherche au CNRS et rattachée au Centre d’Histoire Judiciaire de l’université de Lille. Arnaud Paturet est chargé de recherche au CNRS et rattaché au Centre de Théorie et d’Analyse du Droit de l’université de Nanterre. Danaë Simmermacher est docteure en philosophie et rattachée à l’université de Halle-Wittenberg. Carlos Alberto de M.R. Zeron est professeur d’histoire à l’université de São Paulo. António de Almeida Mendes est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Nantes. José Luis Egío García est docteur en philosophie et affilié à l’Institut Max Planck de Francfort (Max Planck Institute for Legal History and Legal Theory).

donderdag 27 mei 2021

BOOK LAUNCH: Stella GHERVAS, Conquering Peace. From the Enlightenment to the European Union (Harvard UP, 2021)

 

(image source: twitter)

On Monday 1 June, 17:00, Prof. Stella Ghervas (Newcastle) will present her recent book Conquering Peace. From the Enlightenment to the European Union (Harvard University Press, 2021) and engage in a discussion with Randall Lesaffer (KU Leuven/Tilburg) and Frederik Dhondt (Vrije Universiteit Brussel), moderated by Raphaël Cahen (Vrije Universiteit Brussel).

More information and RSVP here.