ESIL Interest Group History of International Law

ESIL Interest Group History of International Law

woensdag 13 oktober 2021

BOOK REVIEW: Romain BERTRAND, Dipesh CHAKRABARTY, Provincialiser l'Europe. La pensée postcoloniale et la différence historique (transl. O. RUCHET & N. VIEILLESCAZES (Paris: ED. Amsterdam, 2009 [2000], 381 p.) (Annales. Histoire, Sciences Sociales LXXV (2021), N° 3-4, 821-826

 

(image source: Cambridge Core)

First paragraph:
Aussi bien à l’occasion de sa parution en anglais que lors de sa traduction en français, Provincialiser l’Europe a souvent été considéré comme un manifeste anti-européocentriste, sinon même comme un brûlot relativiste. Son titre claquait comme une injonction – à mi-chemin de la nécessité théorique et de l’impératif moral. Au sein de l’espace de réception qui se dessina autour d’une certaine idée du livre, réduit à son intitulé, le propos de l’auteur fut tenu pour l’expression d’un programme fort des études postcoloniales – ce qu’il était, mais selon des voies qui déjouaient ses appropriations les plus radicales. Il convient ainsi, pour rendre pleinement justice au propos de Dipesh Chakrabarty, non seulement de suivre pas à pas son argument, mais aussi de rattacher chaque temps fort théorique de son texte aux éléments les plus déterminants de sa trajectoire intellectuelle.

(read more on Cambridge Core: DOI  10.1017/ahss.2021.21)